Contact

L'école avant, une salle de mairie maintenant


Messagerie : genev1244@sfr.fr

Cette école accueillait les enfants de la commune du CP au Certificat d'Etudes, rangés dans cette pièce unique par alignées de pupitres selon les groupes.


Le chauffage l'hiver, était assuré par un gros poêle à bois qui était situé à peu près au milieu de la classe  ce qui fait qu'il comportait un tuyau coudé d'au moins 5 mètres. Le matin « un grand », toujours un garçon était chargé de l'allumage avant que nous arrivions .

Selon celui qui était doué ou pas pour le démarrage, soit qu'il faisait chaud, soit que le feu « miserait » et qu'il y avait de la fumée partout surtout si les vents étaient contraires. Mais nous avons quand même résisté à l'asphyxie.


Le clou de l'année scolaire était la préparation de la fête de la distribution des prix.  Nous préparions chants, danses et théâtre avec déguisements en papier crépon et vêtements prêtés par les uns et les autres. Le travail à faire devait être écrasant pour le maître ou la maîtresse qui avait la classe, mais nous étions tous tellement motivés que ça passait. Les moins bons à l'école étaient souvent les meilleurs en théâtre jouant leur rôle avec tout leur cœur.


Après, la classe a déménagé dans la maison construite dans la cour d'école. Elle contenait le logement de l'institutrice ainsi que le local de la Mairie (*) puis une autre classe a été ouverte dans un bâtiment préfabriqué jouxtant la cour d'école. Il y eut donc une institutrice et un instituteur.

Maintenant, il n'y a plus d'école communale et les enfants vont dans les bourgades voisines  suivant leur degré de scolarité, transportés par les « Bus Verts ».








Autrefois les enfants allaient à l'école du pays qui était une école religieuse. Le bâtiment existe encore rue de la Grande Mare. En décembre 1905, du fait de la séparation de l'Eglise et de L'Etat, ses locaux furent récupérés par l'Etat obligeant  les religieuses qui enseignaient à quitter les lieux et les élèves scolarisés à aller à PUTOT EN BESSIN pour continuer leur scolarité. L'école laïque de BROUAY fut construite  vers  1910 par un artisan maçon de Brouay, Louis CAIRON. 


L'école était chauffée avec un poêle à bois,  affublé d'un tuyau coudé d'au moins  5 mètres de long