Contact


Le commerce


Messagerie : genev1244@sfr.fr

BROUAY n'a plus de commerce au bourg. La création des grands surfaces a fait que  les petits commerces ont disparu en campagne, ainsi d'ailleurs que la plupart des tournées telles, pain, boucher, poisson. Il en existe encore dans quelques villages. Au plus près, Il faut se rendre  à Bretteville l'Orgueilleuse ou à Tilly sur Seulles.

C'est assez difficile pour les personnes qui n'ont pas de moyen de locomotion ou qui sont âgées, mais il faut oser demande un service.

Le café épicerie du village était un point de rencontre important pour les villageois ; on y trouvait également le tabac, le gaz, la bonneterie. Du fait que beaucoup avaient leur jardin et leurs volailles on achetait que ce qui manquait. Le lait était pris à la ferme et versé dans une timbale d'un litre ou deux. La majorité des habitants n'étant pas très riche,  il fallait éviter le superflu.





























Le client venait acheter de l'alcool au détail avec sa petite « topette »

Jour de fête au café ...

Pour la partie anecdotique la vente de calva et de rhum se faisait beaucoup au détail en fonction de l'argent que l'on avait en poche. Le client venait avec sa petite « topette » (flacon en verre) et demandait soit une « demoiselle » , mesure en étain de 5 cl, soit un « petit pot » , mesure de 10 cl, souvent consommé dans une tasse de café. Beaucoup étaient manuels et chacun pensait que l'alcool  donnait des forces.

Afin de transporter les marchandises lourdes il y avait un spécialiste qui possédait une charrette à bras et rendait des services à ceux qui le désiraient. Les habitants lui donnaient le surnom d'un transporteur caennais important de l'époque aujourd'hui englobé dans un groupe. Il amusait beaucoup ceux qui le regardaient car il faisait des manœuvres comme avec un camion pour charger au mieux bouteilles de gaz, bonbonnes ou sacs de pommes de terre. D'où son surnom. De plus ces marchandises étaient transportées au grand galop dans le village car il avait une vélocité étonnante (il aurait pu faire un grand coureur de 400 m)